Dématérialisation RH : Primobox boucle une augmentation de capital de 4 M€

ActualitésHypercroissance

digitalisation ressources humainesEditrice d’une solution métier pour la dématérialisation des processus RH, Primobox est sur tous les fronts. La PME installée à Pessac, à côté de Bordeaux, annonce ce lundi 18 janvier plusieurs belles nouvelles. Pour accélérer son développement, la société vient d’achever une augmentation de capital à hauteur de 4 millions d’euros. Cette dernière a été souscrite par les actionnaires historiques (Société Consellior – Allan Green) et un nouvel entrant, un family office français.

Ces moyens supplémentaires vont permettre à l’entreprise, dirigée et cofondée par Ludovic Partyka , de créer une vingtaine de postes supplémentaires d’ici la fin de l’année. 40 % concerneront des profils R&D (développeurs, sécurité, data), 40 % des profils commerciaux et marketing, et 20 % autour du suivi, de la fidélisation et de la satisfaction client. Primobox se déclare également attentive aux opportunités de croissance externe.

20 recrutements d’ici la fin d’année

Créée en 2007, la PME pessacaise emploie 45 personnes et compte 450 clients ETI et grands comptes, pour un chiffre d’affaires de 4,5 M€ en 2020. Engagée de longue date aux côtés des directions des ressources humaines, Primobox a vu l’année 2020 chambouler son univers. L’enchaînement des confinements liés à la Covid-19 et le recours massif au télétravail viennent de booster abruptement le marché de la dématérialisation des processus RH. L’entreprise entend donc en profiter à plein.

Sa solution métier répond aux besoins d’automatisation et de digitalisation. Sa plateforme permet « de traiter, distribuer, dématérialiser et stocker les documents de parcours de vie d’un salarié en entreprise, de son embauche à sa sortie. Contrat de travail, notes d’information, charte informatique, information mutuelle, relevés d’heures, bulletins de paie, soldes de tout compte… la plupart des documents RH sont encore au format papier. Aujourd’hui, seulement 1 Français sur 4 reçoit son bulletin de salairede manière dématérialisée ; à horizon 2024, ils devraient être 4 sur 5 », écrit Primobox.

La Covid-19 a accéléré les besoin de dématérialisation

La société confirme l’impact de la Covid-19 : 

« 2020 a ouvert de nouveaux besoins de dématérialisation et marque (sur la période avril / octobre notamment) une accélération de la demande des entreprises et leurs services RH de mettre en place des solutions de dématérialisation. Les principaux besoins exprimés : améliorer la productivité / limiter les tâches administratives ; répondre aux exigences réglementaires ; se doter d’une plateforme SaaS compatible avec leur environnement SI (Système d’information) existant. »

« Si le sujet était identifié par certains comme un projet à moyen terme, il est devenu à compter de mars 2020 prioritaire au sein des directions, poursuit Primobox. Outre la nécessaire maturité du marché et une marge de manœuvre facilitée pour les entreprises, le besoin émergeant sur la GED RH (gestion électronique des documents – ou comment les équipes RH s’outillent pour télétravailler) s’est révélé dans le contexte de la Covid-19. Ainsi, dans cette période de confinements, de travail à distance, du recours massif au chômage partiel dans certains secteurs, etc. Le besoin était double : il fallait remettre aux salariés leur bulletin de salaire et faciliter le travail des directions RH peu ou pas équipées pour le faire.« 

//////////////////

L’association French Tech Bordeaux relaie les actualités de ses adhérents ! Vous souhaitez nous envoyer vos dernières informations importantes ? Nous pouvons les diffuser auprès de la communauté des acteurs de l’innovation à travers nos différents canaux de communication : site internet, newsletters, réseaux sociaux… Adressez-nous un mail avec quelques lignes et une photo. Et pour ne rien manquer, inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre entreprise n’est pas encore adhérente à La French Tech Bordeaux ? Rejoignez-nous ici !

Nos derniers articles