Dernière ligne droite pour FunKey Project

Actualités

La startup girondine FunKey Project, basée à Canéjan, entre dans la dernière ligne droite de la campagne de financement participatif de sa nouvelle console de jeux vidéo, FunKey S. Sa particularité : une taille minuscule ! Extrêmement compact, cet émulateur n’est pas plus gros qu’un porte-clé et tient très largement dans la poche, le rendant jouable dès que l’on a 5 minutes : dans les transports, en attendant un rendez-vous, etc.

L’ensemble mesure 4,4 cm de long, 4,2 cm de large et 1,38 cm d’épaisseur. Petite, la FunKey S n’en est pas moins puissante. Les joueurs et joueuses peuvent ainsi découvrir ou redécouvrir, pour les nostalgiques, les jeux issus de plus de dix consoles différentes : Playstation 1, GameGear, NES et SuperNES, Gameboy, Sega Master System, Sega Genesis, Atari, Neo Geo Pocket, Wonderswan…

Le système à clapet protège l’écran et les boutons, et permet aussi que ces derniers soient les plus grands possibles, maximisant la jouabilité. Dès que l’émulateur est refermé, la partie est sauvée automatiquement. Dès qu’il est rouvert, elle reprend aussi vite. Le produit dans son ensemble est open source, autorisant les modifications de la communauté FunKey. Il est le prolongement de Keymu, un prototype développé pendant trois ans artisanalement. Le succès énorme rencontré par une simple vidéo de démonstration sur Youtube a convaincu ses initiateurs de passer à la vitesse supérieure et de l’améliorer pour le commercialiser.

Cet engouement n’a pas faibli : la campagne de financement participatif de FunKey S a atteint son objectif en trois petites heures. A ce jour, 128.110 euros ont été collectés via 1.594 contributeurs. Il reste sept jours pour y participer sur Kickstarter !

L’association French Tech Bordeaux relaie les actualités de ses adhérents ! Vous souhaitez nous envoyer vos dernières informations importantes ? Nous pouvons les diffuser auprès de la communauté des acteurs de l’innovation à travers nos différents canaux de communication : site internet, newsletters, réseaux sociaux… Adressez-nous un mail avec quelques lignes et une photo.