Impression 3D auto : Gryp se donne les moyens d’accélérer

Actualités

Spécialisée dans l’impression 3D pour l’automobile, la startup Gryp annonce avoir ouvert son capital à SkalePark. Le family office va ainsi donner des moyens supplémentaires à la pépite girondine, en pleine croissance. Tout en continuant à produire des pièces pour les voitures de collection, Gryp veut aussi se renforcer auprès des professionnels et dans le sport auto.

Plus de 4.000 clients et 600 références pour près de 60 marques : l’activité de Gryp est en croissance constante. La startup fondée en 2017, accompagnée par Unitec, fabrique des pièces imprimées en 3D à destination des particuliers comme des professionnels. A ses débuts, la startup de Mérignac a ciblé le marché des voitures anciennes de collection. Sa valeur ajoutée : réaliser à la demande des pièces détachées introuvables, du dessin 3D jusqu’à la fabrication. 

Les deux fondateurs, Gauthier Laviron et Bastien Vanlathem, s’est désormais engagée dans une stratégie de développement du marché BtoB. Elle vise précisément les professionnels et les acteurs du sport auto.

Produire au plus proche du client auto

« Le développement de nouvelles solutions innovantes permettra de les approvisionner en pièces détachées. Ces solutions donneront une meilleure réputation et une réactivité accrue grâce à une production au plus proche du client final. L’objectif est de devenir la référence de cette nouvelle industrie dans le secteur de l’automobile. Cette démarche s’inscrit naturellement dans l’industrie du futur », expliquent les cofondateurs. 

L’arrivée de SkalePark au capital va permettre à Gryp de concrétiser ses ambitions. Fondée par les entrepreneurs et ingénieurs Jean-François Clédel et Yves Cantou, ce family office va apporter du financement (pour un montant non dévoilé) mais aussi du conseil pour maîtriser la croissance. « Nous sommes convaincus que les technologies d’impression 3D, bien maîtrisées, pourraient répondre à des besoins spécifiques et investir des marchés jusque-là sous-exploités. C’est ce que Gryp prouve au quotidien », précisent Jean-François Clédel et Yves Cantou.

Des embauches à venir

« Grâce à la levée de fonds, nous allons accroître nos capacités et notre gestion de production mais aussi notre force commerciale. Cela passe évidemment par l’embauche de nouveaux collaborateurs (techniciens, ingénieurs, commerciaux…) mais aussi par des investissements de production et le développement de nouveaux outils : tout cela nous permettra de gagner en efficacité et en valeur ajoutée », ajoutent Gauthier Laviron et Bastien Vanlathem.

//////////////////

L’association French Tech Bordeaux relaie les actualités de ses adhérents ! Vous souhaitez nous envoyer vos dernières informations importantes ? Nous pouvons les diffuser auprès de la communauté des acteurs de l’innovation à travers nos différents canaux de communication : site internet, newsletters, réseaux sociaux… Adressez-nous un mail avec quelques lignes et une photo. Et pour ne rien manquer, inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre entreprise n’est pas encore adhérente à La French Tech Bordeaux ? Rejoignez-nous ici !

Nos derniers articles