OUIDROP RÉVOLUTIONNE LES VESTIAIRES

Actualités

Fondé en 2017 par Thibault Soulier, jeune diplômé de l’INSEEC, OUIDROP développe la première solution de stockages individuels, 100% automatisés et autonomes. Cette jeune startup Bordelaise, accompagnée par l’INCUB et UNITEC, a breveté un système permettant de déposer ses affaires personnelles sans intervention humaine. Ces machines sont principalement destinées aux lieux accueillant des évènements et du grand public.

Première machine OUIDROP testée lors du Jumping international de Bordeaux (2019)

Répondre à une nécessité identifiée

C’est lors de ses études à l’INSEEC que Thibault Soulier a eu cette idée. Responsable de soirées et d’événements au sein du bureau des étudiants de cette école de commerce, il s’est rendu compte qu’il existait une grande difficulté pour gérer les vestiaires, entre la perte des tickets, le vol d’objets personnels et files d’attentes interminables. À la fin de son master d’entrepreneuriat, il décide donc de créer cette entreprise.

Un concept innovant

OUIDROP développe des solutions de stockages autonomes. Grâce à un concentré de technologies alliant bras robotisés, automatisation et reconnaissance biométrique, OUIDROP optimise le service de stockage qui s’adapte au mieux aux besoins des clients.
La jeune pousse propose 3 gammes de machines : INDROP, MODROP et DROPEX. Ces produits s’adaptent à la surface disponible, minimisent les temps d’attente, et apportent une sécurité optimale quant aux affaires personnelles des clients. De plus les devantures sont personnalisables et permettent au client de communiquer sur sa marque via des écrans numériques ou des stickers. INDROP et MODROP sont utilisables à l’intérieur ; MODROP peut être transportable grâce à un système de roulettes. DROPEX, pour sa part, est une machine spécialisée pour l’extérieur avec un système résistant aux intempéries.

Bras robotisé breveté

Le système est relativement simple d’utilisation : après avoir demandé à déposer ses affaires grâce à un écran tactile, un casier apparaît devant l’utilisateur. Le compartiment est individuel et permet de déposer son manteau mais également un sac ou tout autre objet personnel. Les affaires y sont laissées en toute sécurité. Des casiers au format supérieurs existent aussi pour pouvoir y déposer des valises cabine.

Les machines sont composées de modules, qui peuvent être assemblés entre eux afin de s’adapter à l’espace disponible. La singularité majeure de ce système est la présence d’un bras robotisé breveté par OUIDROP qui manipule l’ensemble des casiers en back office, et cela sur des mesures définies par la structure organisatrice. « Nous pouvons empiler ces modules jusqu’à quatre étages. Ce qui rend notre solution moins consommatrice d’espace qu’un vestiaire classique qui n’optimise pas sa surface », commente Thibault Soulier.

Des retours positifs

OUIDROP a bénéficié d’un soutien financier de la part de la région Nouvelle-Aquitaine (45 000€ ) et de BPI (28.000€). En mars 2019, la jeune sociétée reçoit le prix de l’innovation lors du Millésime de la création organisé par ACCEDE Aquitaine Entrepreneurs.
Récompensée lors du salon Heavent Paris de 2018 dans la catégorie Innovation technique, la solution innovante OUIDROP a été testée lors du Jumping International de Bordeaux grâce à son partenariat avec Congrès et Exposition de Bordeaux, mais également par l’accompagnement d’UNITEC.
Ce premier test a permis à l’équipe de OUIDROP d’obtenir des retours et de mesurer l’intérêt du public : « nous n’avons eu que des retours positifs parmi les centaines d’utilisateurs » déclare Thibault Soulier. Cela a également permis d’apporter des modifications sur leurs machines pour améliorer la fluidité et les conditions d’accès. Les machines sont préparées à une commercialisation imminente.

Thibault Soulier devant le vestiaire conçu par OUIDROP durant le Jumping International de Bordeaux.

Le prototype de vestiaire est 100% néo-aquitain, sa production étant réalisée à Bégles. Le produit est développé sur-mesure afin de répondre au plus près aux attentes du client. La réalisation technique de cette machine est l’œuvre de plusieurs ingénieurs « Gadzarts ».

L’équipe OUIDROP comprend également Edouard Le Roy, ancien dirigeant de MEOTEC et diplômé de Polytechnique. Il garantit la gestion opérationnelle de l’entreprise et son accompagnement commercial.

Pierre Perrinet, associé et gérant de l’entreprise POLYPOLES, apporte son expérience sur la stratégie de développement technique.

Pour toutes questions ou informations supplémentaires vous pouvez consulter leur site Internet sur : https://www.ouidrop.eu