French Tech Green20 : Toopi Organics et Materr’up lauréates !

sélection startups greentech 2021A l’issue d’un appel à candidatures national, deux startups de Nouvelle-Aquitaine, Toopi Organics et Materr’up, viennent d’être sélectionnées pour intégrer French Tech Green20. Ce programme a retenu au total 20 startups françaises prometteuses travaillant sur des marchés ou des activités favorables à la transition écologique. 

La composition de la première promotion French Tech Green 20 a été dévoilée ce lundi 3 mai. Cette initiative lancée par La French Tech a vocation à détecter puis accompagner des startups greentech qui ont la capacité à devenir de futurs leaders français puis internationaux dans ce secteur.

Né sous le nom de « French Tech For the planet », ce programme a été rebaptisé French Tech Green20. 20, comme le nombre de pépites retenues à l’issue d’un appel à candidatures national.

Parmi elles, deux sont basées en Nouvelle-Aquitaine : Materr’up et Toopi Organics ! Il s’agit donc d’une belle reconnaissance pour elles et plus globalement pour tout notre écosystème dynamique. 

Materr’up et ses bétons innovants

Bétons innovants

La startup industrielle, basée dans les Landes, a développé des bétons bas-carbone, via un liant d’argile breveté qui est au cœur de sa technologie baptisée Crosslinked Clay Cement. Ce tour de force technique « permet de réduire de 50 % à 80 % les émissions de CO2 et confère aux bétons des propriétés hygrothermiques élevées », précise la société.
Cette alternative est certifiée, esthétique et issue de ressources locales : les bétons terre sont ainsi formulés à partir d’argile de carrière et de terre d’excavation de chantier. A lui seul, le secteur du bâtiment pèse 34 % des émissions de CO2 en France alors que le BTP génère 70 % des déchets émis. Des totaux énormes qu’il faut absolument réduire. Materr’up entend apporter une partie de la solution. 

Lire aussi : Materr’up et ses bétons innovants lèvent 3,8 M€

Toopi Organics transforme l’urine humaine en fertilisants

urine humaine engrais Toopi

Basée à Loupiac-de-la-Réole à quelques kilomètres de Bordeaux, cette biotech collecte et transforme l’urine humaine en produits fertilisants. Fondée en 2019, la jeune pousse a développé un procédé microbiologique innovant. Ce dernier « permet de cultiver des bactéries à grande échelle capables, par exemple, de fixer l’azote atmosphérique, afin de remplacer les engrais azotés issus de ressources fossiles ».
L’enjeu est désormais de collecter des volumes importants d’urine humaine pour « alimenter » son usine. La jeune pousse propose ainsi deux types de toilettes : des urinoirs fixes (féminins et masculins) et des toilettes à séparation. Retenue pour installer des urinoirs sans eau lors des Jeux olympiques de 2024 à Paris, Toopi Organics a obtenu en mars dernier une aide de 3,8 millions d’euros sur cinq ans de la part de l’Ademe. Son but : créer une filière de recyclage de l’urine, en s’appuyant sur des fabricants de toilettes, des bureaux d’études, des installateurs (BTP) et des collecteurs.

Lire aussi : Toopi Organics obtient 3,8 M€ pour recycler l’urine humaine

Seules 7 régions françaises sont représentées au sein de cette première promotion : Auvergne-Rhône-Alpes (3 startups lauréantes) ; Bretagne (1) ; Centre Val-de-Loire (1) ; Ile-de-France (10) ; Nouvelle-Aquitaine (2) ; Pays-de-la-Loire (1) ; PACA (2).

Les startups lauréates ont été sélectionnées en fonction des critères d’éligibilité et de sélection définis dans l’appel à projets, avec un classement réalisé par les membres du jury. Les 20 pépites ont été sélectionnées en raison de l’impact environnemental de leurs solutions et de leur capacité à les déployer à grande échelle.

>> En savoir plus sur le programme French Tech Green20

Les CEO/fondateurs sont à 75 % des hommes et 25% des femmes. Ces startups couvrent un large éventail de solutions : hydrogène décarbonée, ville durable, décarbonation de l’industrie, verdissement du numérique, économie circulaire, produits biosourcés, alimentation durable.

Les lauréats seront accompagnés par la Mission Nationale French Tech. Ils bénéficieront d’un contenu similaire à celui proposé aux entreprises du FT Next40/120 : 

  • Une visibilité renforcée pour les entreprises lauréates (événements, communication, etc) 
  • Un accompagnement renforcé par le réseau des correspondants French Tech au sein des acteurs publics et un suivi renforcé de l’équipe GreenTech Innovation du ministère de la Transition écologique.

//////////////////

L’association French Tech Bordeaux relaie les actualités de ses adhérents ! Vous souhaitez nous envoyer vos dernières informations importantes ? Nous pouvons les diffuser auprès de la communauté des acteurs de l’innovation à travers nos différents canaux de communication : site internet, newsletters, réseaux sociaux… Adressez-nous un mail avec quelques lignes et une photo. Et pour ne rien manquer, inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre entreprise n’est pas encore adhérente à La French Tech Bordeaux ? Rejoignez-nous ici !

Nos derniers articles