Startup Battle | Toopi Organics sélectionné par La Coursive !

ActualitésÉvènement

 

Découvrez Toopi Organics, le candidat sélectionné par la Coursive pour participer au Startup Battle !

Qui partira avec La French Tech au CES de Las Vegas 2020 ?

Verdict le 12 décembre lors du FrenchTech Day.

 

Toopi, pouvez-vous vous présenter ?

Michael ROES et Pierre HUGUIER ont créé TOOPI Organics en février 2019. Ils ont mis au point un procédé, issu des biotechnologies, permettant notamment de transformer l’urine humaine en biostimulant pour l’agriculture.

Ce procédé, basé sur l’utilisation de l’urine comme support de croissance microbienne, est un bon moyen de résoudre un problème écologique majeur que représente l’eau souillée et gaspillée à cause de l’urine. En effet, 25% de la consommation d’eau mondiale part dans les toilettes et en France seulement, pas moins de 200 milliards de litres d’eau potable sont souillés chaque année par 30 milliards de litres d’urine.

Le procédé, mis au point est protégé par Toopi Organics, offre de nombreuses perspectives de développement. La 1ère souche cultivée sur l’urine humaine va ainsi déboucher dès 2020 sur la commercialisation d’un engrais pour l’agriculture, soit un marché rien qu’en France de 2,5 milliards d’euros.
D’autres souches, en cours de développement, intéresseront bientôt l’industrie pharmaceutique, cosmétique ou encore agro-alimentaire.

 

Parlez-nous de votre activité. 

TOOPI Organics a mis au point un procédé où l’urine devient un support de culture microbienne qui en augmente mécaniquement sa valeur. Ce procédé a fait l’objet d’une enveloppe Soleau et d’un dépôt de plusieurs éléments de propriété industrielle (brevets sur les technologies et protection des souches de micro-organismes d’intérêt).

L’entreprise a déjà mis au point un biostimulant qui sera utilisé dans les champs sur des cultures d’intérêt en 2020 et qui pourrait permettre de supprimer les engrais traditionnels.
La commercialisation de ce produit se fera auprès des coopératives agricoles et des fabricants d’engrais pour qu’il soit utilisé par les agriculteurs en France, en Europe et dans le monde entier.

Les futures souches qui seront développées donneront naissance à des produits insecticides/fongicides, toujours pour l’agriculture, mais aussi des produits moins onéreux que ceux utilisés traditionnellement dans les industries pharmaceutique, cosmétique et agroalimentaire.

EN SAVOIR PLUS

 

Quelques chiffres à partager ?

Aujourd’hui, après 8 mois d’existence, la société TOOPI Organics s’appuie sur une équipe composée de 8 salariés à temps plein.

 

Une actu ?

La société TOOPI Organics est portée par un objectif : sortir l’urine du cycle de l’eau.
Grâce aux connaissances techniques du marché des biofertilisants, l’équipe a identifié des sources d’approvisionnement régulières en matière première ainsi qu’une solution innovante pour valoriser l’urine humaine avec une forte valeur ajoutée.

 


 

Présentation de La Coursive.

La Chambre de commerce et d’industrie Bordeaux Gironde est un établissement public géré par des dirigeants d’entreprise, élus par leurs pairs. Elle accompagne et défend les intérêts de 70 000 entrepreneurs de l’industrie, des services et du commerce en Gironde.

La CCI a développé un programme dédié aux startups et entreprises innovantes comprenant du conseil et de l’hébergement au sein de la Coursive, place de la Bourse à Bordeaux. Ses atouts : la modélisation économique de l’idée au projet et la recherche de financements, avec établissement d’un business plan et mise en relation avec les acteurs ad hoc. Avec les soirées de pitchs « Startups levée de fonds », elle permet aux chefs d’entreprise d’être confrontés à des financeurs publics ou privés (banques, Business Angels, fonds d’investissement…) afin de roder leur argumentaire en vue de lever des fonds.

EN SAVOIR PLUS

 

Quelques chiffres à partager ?

La Coursive, ce sont près de 50 bureaux actuellement occupés par 18 start-ups qui bénéficient d’une formule tout compris incluant des salles de conférence et de réunion ainsi que des conseils et ateliers dédiés pour favoriser l’émergence de nouveaux projets.

A noter par ailleurs, que la CCI a accompagné l’an dernier pas moins de 30 startups dans leur recherche de financements.